Questions/Réponses CoVID 19 secteur PA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €

Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 42
Date d'inscription : 14/03/2020
Localisation : CHU
Voir le profil de l'utilisateurhttps://medicosoc-covid19-35.forumactif.com

Faut-il installer les résidents COVID+ dans des sortes de salle-commune au sein des réfectoires ou salle d'animation? Empty Faut-il installer les résidents COVID+ dans des sortes de salle-commune au sein des réfectoires ou salle d'animation?

Dim 22 Mar - 7:50
Le guide méthodologique demande que toutes les EHPADs réfléchissent à la sectorisation d'un secteur COVID+ en leur sein. Il semble important de documenter la réflexion institutionnelle qui aura été faite de cela (traces de CR, implication du CVS...). Le guide méthodologique n'invite cependant pas clairement à envisager de faire des salles communes ni de dégrader les conditions de vie et d’accueil des résidents. Si vous avez des chambres libérées par des activités interrompues (accueil de jour, PASA, lits d'hébergement temporaire de répit, etc...), il parait important d'inclure leur disponibilité éventuelle dans votre plan de sectorisation.

En l'absence d'instruction ministérielle en ce sens et sauf instruction nouvelle, la création de salle commune pour les résidents COVID+ me parait être une réponse inadéquate. 1/D'une part je pense que la mesure sera inefficace (voire à l'origine de contagion). En effet, on sait que dans l'immense majorité des cas lorsque les EHPADs auront été touchées ce sera par un professionnel donc il y aura dans le temps d'autres résidents qui vont être touchés : ceux dont le professionnel se sera occupé, ils vont commencer à excréter du virus au moins 24h avant de devenir symptomatique et certains vont même rester asymptomatique. La mise en chambre commune risque donc d'être très vite dépassée dans sa capacité d'accueil et il deviendra nécessaire de faire un deuxième déménagement. Ce sont durant ces opérations de déménagement que le risque de contamination des autres résidents me semble le plus important. 2/ D'autre part, il parait plausible que cette mesure en plus d'être stigmatisante produise chez les résidents une augmentation importante des symptômes comportementaux qui seront vite très difficile à gérer.

Est-ce que le disponibilité de équipements de protections individuelles (EPI) doit entrer en ligne de compte? Dans l'état actuel des instructions ministérielles et de l'ARS Bretagne, la réponse est non. Il faut faire remonter les besoins à l'ARS, pour le 35, l'adresse est la suivante ars-dd35-covid19-logistique@ars.sante.fr
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum