Questions/Réponses CoVID 19 secteur PA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% GARNIER Ma routine ultra doux avocat karité
8.99 € 15.09 €
Voir le deal

Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 42
Date d'inscription : 14/03/2020
Localisation : CHU
Voir le profil de l'utilisateurhttps://medicosoc-covid19-35.forumactif.com

Existe-il des critères ou échelles pour évaluer l'intérêt d'admettre des personnes âgées en réanimation ? Empty Existe-il des critères ou échelles pour évaluer l'intérêt d'admettre des personnes âgées en réanimation ?

Sam 21 Mar - 16:02
Il est difficile de répondre à la question. C'est un sujet complexe sur lequel les réanimateurs et les gériatres intéressés par le sujet (dont je suis) travaillent de longue date. Bien avant le COVID. La Société française d'anesthésie et réanimation (SFAR) a publié un avis validé semble-t-il par l'ARS Ile de France (logo) que l'on peut trouver à cette adresse https://sfar.org/download/decision-dadmission-des-patients-en-unites-de-reanimation-et-unites-de-soins-critiques-dans-un-contexte-depidemie-a-covid-19/?wpdmdl=25432&refresh=5e761824aa97c1584797732

Toutefois, les critères qui sont mobilisés sont en fait très classique (avis de la personne, comorbidités, facteur de gravité et situation de handicap). Je ne suis pas certain qu'ils soient en soi une aide dans les décisions complexes car ce sont des facteurs finalement toujours mobilisés (crise sanitaire COVID ou pas) pour admettre une personne âgée en réanimation.

Il faut savoir que le pronostic du SDRA (complication spécifique du COVID menant à la réanimation) chez un résident âgé d'EHPAD est effroyable (les statistiques exactes ne me sont pas connues mais on est proche de 100% de mortalité). En dehors du COVID le SDRA a déjà une mortalité élevée tout âge (souvent autour de 30%) et l'âge est un FDR indépendant de mortalité (la faible mobilité, la dénutrition et le haut niveau de comorbidité aggravent encore ce pronostic pour nos résidents d'EHPAD). C'est pourquoi, même en dehors de toute situation de surtension du système de santé, l'admission en réanimation d'un résident âgé d'EHPAD atteinte d'un SDRA lié au COVID peut s'apparenter à de "l'acharnement déraisonnable".

Des mesures de sédation profonde et continue peuvent alors être une alternative pour accompagner la personne dans des soins de confort. La prise d'une telle décision est encadrée par la loi. En cas de saturation du système de santé (mais uniquement dans ce cas), les équipes mobiles de soins palliatifs ont des recommandations pour guider la réalisation d'une telle sédation sur le lieu de vie.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum